mardi 31 mai 2016

Quand la nuit devient jour - Sophie Jomain



// Editions Pygmalion // 238 pages //

~ Pour commencer ~
Depuis qu'elle est venue au monde, Camille a tout essayé pour trouver un sens à sa vie, son existence, sa présence sur cette Terre. Mais rien. Boulimie, obésité, anorexie, dépression, tentative de suicide, son être tout entier tend à l’autodestruction. 
Elle a décidé définitivement de mettre fin à tout cela, de mettre un terme à ce grand rien sans but, ni envie, ni espoir.

~ Mon avis ~
Loin d'être une fan des Etoiles de Noss Head, c'est grâce à ses deux merveilleuses romances contemporaines que j'ai découverts Sophie Jomain. Sa plume et ses récits ont su me transporter, me faire ressentir des émotions insensées. Avec ce titre, j'en attendais énormément. Un sujet tabou, dangereux, sur lequel on n'ose à peine poser les yeux. Mais Sophie Jomain, elle, a osé. Et elle a osé de tout son cœur et de toute son âme.  
Je n'imagine pas combien l'écriture de cette histoire a du être éprouvante et pourtant nécessaire. Cela a certainement été déjà abordé, mais il n'est jamais superflu de rappeler que la dépression, ce n'est pas une petite question de moral, de motivation, de "se bouger un peu". Non. La dépression c'est une maladie qui voue cloue au sol et même avec tout l'amour et le soutient de monde, certain n'en sortent jamais. 
Ce livre est terriblement réaliste, et c'en est violent. La réaction des parents de Camille, la manière dont elle se perçoit, son indifférence face à tout ce qui l'entoure... La lecture elle aussi en est douloureuse, mais une petite claque ne fait jamais de mal.
Quant au sujet de l'euthanasie, l'histoire n'a pas été sans me rappeler Avant toi de Jojo Moyes. Ce désir de "sauver" la personne qui a décidé d'en finir, ce sentiment d'incompréhension, d'échec. La fin est-elle la même ou Sophie a-t-elle pris le pas de nous en proposer une différente? Cela, vous le découvrirez en lisant son oeuvre. 
Personnellement, j'ai adoré la conclusion de Quand la nuit devient jour. Le rythme du récit est semblable à l'existence même de Camille. Et la date fatidique nous semble arriver de manière brutale et intransigeante. Les dernières pages m'ont frappée en plein cœur. Complètement bouleversée. Je vais les relire, tiens... Parce que j'ai mis moins d'une journée à le terminer, même si cela a pris fin à 2 heures du matin. Je n'ai pas pu le lâcher. C'était impossible. Et je remercie Sophie pour ce moment unique, surprenant et tellement émouvant.

~ Un dernier mot pour la fin ~
Un livre de vie, un livre d'amour. 
Posez-vous, ouvrez-le. 
Puis posez-le, ouvrez-vous. 
Et savourez chaque seconde qui vient.

5 commentaires:

  1. Après un gros coup de coeur (Cherche jeune femme avisée), une petite (toute petite car j'ai quand même dévorée les trois premiers tomes !) déception (Les Etoiles de Noss Head) et une grosse déception (D'un commun accord), je sens que ce titre va être la pépite de Sophie Jomain. Je le veux, je le veux ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que... que... QUOI? Il me faut connaitre tes arguments pour qualifier D'un commun accord de grosse déception!! ^^

      Supprimer